Dystopie

Les 100, Kass Morgan

the 100

Editions Robert Laffont, collection R
Publié en 2014
364 pages
17,90€


Résumé 

Depuis des siècles, plus personne n’a posé le pied sur terre. Le compte a rebours a commencé…
2:48… 2:47… 2:46…
Ils sont 100, tous mineurs, tous accusés de crimes passibles de la peine de mort.
1:32…1:31… 1:30…
Après des centaines d’années d’exil dans l’espace, le Conseil leur accorde une seconde chance qu’ils n’ont pas le droit de refuser : retourner sur Terre.
0:45… 0:44… 0:43…
Seulement, là-bas, l’atmosphère est toujours potentiellement radioactive et à peine débarqués les 100 risquent de mourir.
0:03… 0:02… 0:01…
Amours, haines, secrets enfouis et trahisons. Comment se racheter une conduite quand on n’a plus que quelques heures à vivre ?


Ce que j’en ai pensé

Ayant vu la série avant, et étant même une grande fan, j’attendais beaucoup de ce livre. La série étant bien faite, j’espérais que le livre en soit tout autant. Pourtant j’ai pas été très conquise. J’ai bien aimé le livre, parce que l‘univers est vraiment original,mais il y a pas mal de choses que je lui reproche. Et je trouve que l’histoire du livre n’a rien à voir avec celle de la série, à part les bases qui sont donc 100 jeunes envoyés sur Terre. Ici, je ne compare pas le livre avec la série. Mais globalement, j’ai apprécié ma lecture, c’est donc le principal.
Tout d’abord, j’ai trouvé que le changement de « narrateur » était un peu déconcertant au début du livre. En effet, l’histoire se passe au début dans l’espace, dans la Colonie qui est le refuge des êtres humains depuis bientôt 3 siècles. Et on a le point de vue omniscient de quatre personnages qui sont donc Clarke, Wells, Glass et Bellamy. Déjà j’aime l’originalité des prénoms. Mais ce qui m’a gêné, c’est qu’on a à peine le temps de s’attacher à un personnage qu’on passe directement à un autre. Donc je trouve que ça crée une certaine distance avec le personnage.
De même, je trouve que l’histoire est beaucoup trop penchée sur les relations entre les personnages. Notamment pour Bellamy et Clark, j’ai trouvé que leur histoire allait beaucoup trop vite. Ils ne se connaissent que depuis deux jours et elle tombe déjà dans ses bras. Pour moi, c’est un peu trop, même si je suis à fond pour eux que pour Wells et Clarke. Pour moi, l’histoire devrait quand même porter un peu plus sur l’arrivée sur Terre des 100, sur leur adaptation, leur habitude, ce qu’ils font pour survivre. Et tout ça, on ne l’a pas, à part quelques passages où Bellamy chasse. Mais ça encore, entraîne une suite avec un des personnages. On ne sait même pas comment ils ont établi leur camp. En plus, on arrive pas à situer les jours, à la fin du livre, j’ai été incapable de dire combien de jours ils ont passé sur Terre.
Ensuite, pareil pour l’espace : on ne sait pas ce qu’il se passe, comment ils survivent là-haut. Ni même le résultat du travail des bracelets qu’ils ont mis aux 100 pour pouvoir savoir si la terre est habitable et si les radiations sont toujours présentes. J’aurais aimé plus de précisions sur leur mode de vie. Mais on n’en a pas en partie parce que l’histoire se base sur le point de vue omniscient d’un seul personnage qui vit dans l’espace, c’est à dire Glass. Malgré tout, Glass reste mon personnage préférée du livre, j’ai beaucoup aimé son histoire avec Luke. Je l’ai trouvé super touchante et ce qu’elle fait pour lui est vraiment étonnant. Mais j’ai aussi beaucoup aimé Clarke qui elle aussi a vécu une histoire très forte et Bellamy aussi qui ferait tout pour sa petite soeur, Octavia.
Mais je n’ai pas trouvé que des points négatifs au livre ! Déjà, j’ai adoré l’histoire, comme je l’ai dit au début. Je la trouve super originale et c’est un genre de dystopie que l’on a jamais vu. Et j’aime vraiment. Ensuite, le vocabulaire utilisé est hyper riche, et très varié. Ça fait du bien de lire un livre aussi enrichi et étoffé. C’est peut-être un livre jeunesse mais il ne manque pas de lexique. Et même si on change souvent de personnage, leur histoire n’en est pas moins touchante et on s’accroche vraiment à eux. On veut savoir la suite, ce qui va leur arriver. J’ai aussi bien aimé les descriptions de la Terre, comme ils n’ont jamais vécu sur la planète, ils s’émerveillent de tout. Et une simple pomme peut être décrit comme le paradis.
—-
Et pour finir, je trouve que en plus du changement de personnage on a des flash-backs qui peuvent un peu déconcerter mais il y a un changement d’écriture pour ces passages-ci et je dois dire que j’ai beaucoup aimé les flash-backs. Ils sont nécessaires pour comprendre ce qu’il s’est passé dans la vie des personnages. En bref, j’ai vraiment apprécié ma lecture avec des personnages attachants malgré tout. J’ai hâte de lire le second tome, car quand l’histoire finit, on a envie de lire la suite !

7,5 / 10

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s