Chick-lit

L’accro du shopping à Hollywood, Sophie Kinsella

sans-titre-1

Editions Pocket 
Publié en mai 2016
576 pages
7,80€

divider-5-1-copia1

resume

En s’installant avec sa famille à Los Angeles, Becky s’y voyait déjà : virées shopping avec Victoria Beckham, pauses détox avec Gwyneth Paltrow, play-dates de sa fille Minnie avec les petits Brangelina… Et puis le rêve ultime : devenir styliste pour ses nouvelles amies les stars. Mais pas si simple de se faire une place sur la A-list quand on n’entre pas dans du triple 0, qu’on ne jure que par le breakfast saucisses-bacon et que la seule star de l’école de Minnie est le hamster mascotte. Quant à ses dons de styliste, disons que Becky les exerce surtout sur elle-même. Heureusement, quand tout espoir semble perdu, notre Accro du shopping a toujours plus d’un tour dans ses sacs. Notamment ce superbe sac vintage qui pourrait bien lui ouvrir les portes de la gloire. Ou celles de l’enfer… Car au pays des stars, les apparences sont souvent trompeuses et cette pauvre Becky va comprendre à ses dépens que derrière les paillettes règne un monde sans pitié…

divider-5-1-copia1

pense1

Une petite année que j’avais laissé derrière moi les aventures de Becky et quand j’ai commencé ce livre, j’ai senti revenir tout l’amour que j’ai pour eux. J’avais un peu zappé le pouvoir d’invention de Sophie Kinsella, qui a un talent incroyable pour pondre autant de péripéties. Amen pour toutes ses filles qui se sont retrouvés dans la bouse dans ses livres. Becky en fait bien évidement partie, et ce tome le prouvera très bien.

histoire

Becky part en voyage à LA pour quelques mois avec sa famille, et elle va devoir s’adapter à la vie là-bas. Pour ça, elle va essayer de copier le mode de vie les femmes de la Californie, mais elle va passer pour une cruche, comme toujours. Elle va aussi se trouver un nouveau but : devenir styliste pour les stars. Un peu trop ambitieux, mais bon, c’est Becky tout craché. Et qui mieux pour lancer sa carrière que Sage Seymour ? ou encore Lois Kellerton ? Les gaffes vont s’enchaîner les unes après les autres, et ça ne va pas manquer de nous divertir, je peux vous l’assurer. Elle va tenter de se frotter au métier mais qui s’y frotte s’y pique dit-on, non ? Mais elle va pas assez vite se rendre compte que ça ne même à rien – et tant mieux dans un sens pour nous, lecteurs – et va mettre sa famille et ses amis en péril. Madame va vouloir s’exposer aux médias pour se faire connaître, et je dois dire que c’est quelque chose que j’ai pas aimé de Becky, de devenir famous à tout prix. 

Bien évidemment on retrouve toujours le shopping, hein, qu’est ce que serait l’accro du shopping sans shopping. Peut-on me le dire ? Sophie Kinsella doit avoir une connaissance dingue sur la mode. Bref, les aventures de Becky m’ont encore ravi dans ce livre, je ne cesserais jamais de lui être fidèle ! 

perso

Rahlala cette Becky quand elle s’y met elle est vraiment tête de mule. Mais bon, c’est comme ça qu’on l’aime, n’est-ce pas ? Elle ne mettrait jamais sa fierté de côté, elle préfère rester dans la mouise et attendre de trouver elle-même une solution que de demander de l’aide. Dans ce tome, on peut voir – comparé aux premiers – qu’elle a presque tout mais elle en veut encore plus. La richesse, la célébrité, tout lui monte à la tête, qu’elle devient trop grosse et qu’elle finit par tomber. Elle est trop gourmande. 

Mais heureusement qu’il y a Luke, qui lui a bien la tête sur les épaules. Je l’ai vraiment beaucoup aimé, et d’ailleurs je l’ai toujours aimé ce Luke, avec son côté un peu taquin, sourire en coin. On voit souvent qu’il se moque gentiment de Becky, qu’il veut l’aider aussi mais elle refuse tout aide. En y repensant et en lisant ce que je suis en train d’écrire, on a l’impression que Becky est une fille horrible. Mais pas du tout, je n’ai fait que ressortir ses côtés négatifs. Elle a plein de qualités quand même, comme… le fait de bien s’habiller ? d’être soignée ? d’être une bonne mère ? Bon ok, ce n’est pas la meilleure mère du monde – la meilleure c’est la mienne – mais elle est quand même pas mal.

On retrouve aussi dans ce tome Alicia, la garce aux longues jambes. Elle est devenue « gentille » mais ça reste à prouver. J’aime beaucoup Suze, la meilleure amie de Becky, mais dans ce tome, quelque chose va faire que les deux vont devenir froide. Tarquin va changer. Mais si je dois retenir une chose entre les personnages dans ce tome, je dirais Luke et Elinor. C’est tout.

ecriture1

Comme toujours, la plume de Sophie Kinsella n’est pas extraordinaire mais elle sait captiver son lecteur en lui faisant passer un bon moment. Les lectures sont toujours rapides car elle utilise des mots simples qui se lisent vite, si bien que même les gens comme moi qui ne lisent pas vite terminent ce livre en moins de deux.

bref

J’ai passé un très bon moment avec ce tome, ça fait maintenant plus de 5 ans que j’ai commencé les aventures de Becky et j’aime toujours autant. Ces livres me font toujours me sentir bien et me rendre paisible. Ça doit être le pouvoir de S. Kinsella. En attendant, foncez lire ce tome – ou les autres si vous ne les avez pas lu.

9 / 10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s