Contemporain

Carnet de Routes – Marie Lopez

FullSizeRender.jpg

Une étudiante en architecture, une youtubeuse, un jeune homme trop tranquille nommé Marco, un moniteur d’auto-école et un professeur d’université… Cinq personnages aux destins dissemblables vont former un groupe hétéroclite et fantasque à la faveur du permis de conduire. Tandis que trois générations se mêlent et s’apprivoisent, une camaraderie surprenante grandit entre les candidats ; chacun va se livrer aux autres bien plus qu’il ne l’aurait imaginé. Le passé, les doutes, les regrets, les espérances s’invitent dans l’habitacle de la voiture à doubles commandes. Leurs différences les poussent à reconsidérer leurs choix et les horizons qu’ils s’étaient fixés. Et le danger de ressortir de l’expérience juste un peu plus perdu qu’avant est bien réel… Mais voici que surgit l’extraordinaire et que s’offre à eux un chemin bien éloigné des codes et des panneaux de signalisation.

divider-5-1-copia1

Ce que j’en ai pensé

Quand j’ai commencé ce livre, j’avais des attentes assez grandes puisque j’avais pré-commandé le livre et quand Marie en parlait dans des interviews ou même sur sa chaîne ça me donnait vraiment envie de découvrir le livre. Et donc je dois vous dire que ce livre a été vraiment décevant pour moi. Si je devais lui reprocher une chose en particulier, ça serait le fait que l’histoire soit plate. Or je déteste les livres plats, c’est ce qui généralement te déclenche des pannes de lecture car tu n’arrives pas à avancer dans l’histoire et tu lis que 2 pages par jours tellement ça t’endort. Et c’est ce que j’ai ressenti tout le long du livre. Je m’ennuyais à mort, et je ne m’attachais pas aux personnages. 

Parfois l’écriture est trop recherchée ce qui fait qu’on ne comprend pas tout et je pense aussi que l’auteur s’emmêle les pinceaux dans ce qu’elle a à dire. 

En ce qui concerne l’histoire, ça se mélange un peu et on se perd. C’est sûrement du au fait qu’elle passe d’un personnage à un autre sans raison alors qu’on était en train de suivre son « histoire ». Et quand on ressort du livre, on se dit que finalement on ne connait rien des personnages, ni ce qu’ils font puisque l’auteur se concentre sur faire des leçons sur la vie, avec un fond philosophique mais en exploitant pas assez ses personnages pour moi. Ils ne sont pas creusés du tout. Moi j’aime suivre des personnages à travers des aventures, des péripéties et là ce n’est pas du tout le cas.

Le personnage de Marco est mystérieux, et c’est vrai qu’on va penser qu’il va se dévoiler de plus en plus au fil des chapitres et finalement pas du tout. Comme c’est le cas au début, on ne connait rien sur lui, mis à part qu’il a tout le temps un carnet où il note des citations. Il y a aussi un truc que je reproche à ce livre, c’est qu’on reste beaucoup trop confiné dans l’auto-école. D’accord, les personnages sont là pour passer leur permis de conduire et c’est ça qui les a fait ce connaître. Mais bordel ce qu’on s’ennuie dans cette auto-école! Il n’y a pas d’endroit plus chiant que celui-ci. On se rend compte en sortant de ce livre qu’on était carrément oppressé par le lieu. 

Quand à Charlie, elle non plus n’est pas assez creusée. Elle pourrait se référencer à l’auteur puisque le personnage est aussi une youtubeuse. Mais à part ça, on ne sait rien sur elle. 

Comme j’ai l’ai dit, il y a un trop gros manque d’action dans ce livre, et la manière de faire de l’auteur nous fait penser à un livre philosophique. Ou à un essai, je ne sais pas. Et en ressortant du bouquin, on se sent libéré, mais le livre nous laisse une mauvaise ambiance et impression. En tout cas, si Marie Lopez veut continuer dans cette voie, il va falloir qu’elle s’accroche et qu’elle bosse plus sur ses personnages afin de nous présenter des personnes concrètes, qui pourrait exister, avec une personnalité, et pas juste un moyen de support pour dire ce qu’elle a à dire. Et y ajouter aussi beaucoup plus d’action, parce que apprendre conduire des voitures, c’est pas ce qui donne des émotions aux lecteurs.

J’aime bien enjoyphoenix en tant que youtubeuse, mais pas en tant qu’écrivaine. Elle promettait beaucoup quand elle parlait de son livre, quand elle disait que les personnages étaient tous liés les uns aux autres, mais finalement, ils ont rien à voir. Une grosse déception.

4 / 10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s