Dystopie·Young Adult

La Couronne – Kiera Cass

IMG_6543.JPG

Il ne doit en rester qu’un. Vingt ans après la Sélection d’America Singer, et malgré l’abolition des castes, la famille royale d’Illeá doit à nouveau faire face au mécontentement du peuple : l’heure est venue de lancer une nouvelle Sélection. Sa mère à l’article de la mort, son père dévasté, il est temps pour la princesse Eadlyn de passer à la vitesse supérieure dans le processus de la Sélection. Encore novice aux jeux de l’amour et du pouvoir, détestée par une partie de l’opinion publique, elle doit pourtant choisir au plus vite son Élite de six prétendants.Devenir femme, épouse et reine en l’espace de quelques semaines, telle est la lourde tâche qui repose sur les épaules de la princesse. Mais le cœur peut se révéler un précieux allié, pour qui sait l’écouter…

divider-5-1-copia1

Ce que j’en ai pensé

Vous avez sûrement lu que L’Héritière a été un énorme coup de cœur pour moi, et bien La Couronne a encore tout défoncé. Je ne sais pas comment vous dire à quel point cette saga m’a fait vivre, c’est tout bonnement impossible. Donc la seule chose que je peux vous dire, c’est de la lire à votre tour, en espérant qu’elle vous plaira tout autant qu’à moi.

On se retrouve plongé directement dans l’élite, suite au drame qu’il y a eu à la fin du 4ème tome. Eadlyn est devenue Régente, et c’est elle qui contrôle maintenant le royaume. Vive la loi salique ! Je remercie l’auteur de ne pas avoir fait de rappel de ce qui se passait dans l’autre tome, c’est un truc que je déteste dans les livres, et surtout quand on lit les tomes à la suite. Pas besoin de nous faire un résumé, on s’en souvient très bien. Eady est devenue une femme forte et elle sent bon le pouvoir. Elle n’hésite pas à rappeler à ses conseillers qui est la chef, et à ce moment-là, je n’ai pu que l’admirer. Mais même une grande femme peut se laisser influencer parfois par les sentiments, et c’est ce qu’elle va surtout apprendre dans ce tome. Elle a appris à s’ouvrir et à avoir de la compassion pour les autres. Et à savoir se sacrifier, on le notera dans ce tome-là. Je l’aime tellement, cette Eady.

Attention, ils ne sont plus que 5 ! Mais qui va-t-elle choisir à la fin ? Il ne faut pas oublier qu’au début elle ne voulait pas entendre parler de sélection et pensait régner seule. Mais bien évidement, passer autant de temps avec ces garçons adorables (pour la plupart) lui a fait totalement changer d’avis. J’ai eu un gros choc pour la révélation de Ean et Hale, je ne m’y attendais pas du tout. Et c’est pour ça que j’aime Kiera Cass, elle nous en fait voir de toutes les couleurs et sait nous surprendre quand on ne s’y attend pas.

Encore dans ce tome, j’ai pu ressentir toutes les émotions de notre protagoniste, j’ai pleuré en même temps qu’elle et j’ai ris quand elle riait. N’est-ce pas incroyable, le pouvoir d’un livre ? Je ne pourrais pas parler des points négatifs de ce tome puisque j’en ai pas trouvé. Ou alors je n’ai pas voulu ouvrir les yeux sur ses potentiels défauts. Je l’ai dévoré en si peu de temps que je n’en revient pas. Durant un week-end, je suis restée dans le monde d’Eadlyn, espérant qu’elle choisisse Kyle. Malheureusement, elle a choisi Erik, et même si au départ, j’étais un peu réticente, j’ai quand même réussi à aimer ce petit gars. Kyle aurait été un prince merveilleux, déjà il a une proximité avec Eady que personne n’a, il est le seul à la tutoyer et à comprendre vraiment ce qu’impliquer d’être reine et les devoirs que ça engendre.

On a aussi l’apparition d’un nouveau perso, j’ai nommé l’abominable Marid. Depuis le début il ne me paraissait pas net, trop gentil avec Eady à vouloir l’aider. Et surtout, en sachant de quelle famille il vient, il ne pouvait pas prétendre vouloir seulement la conseiller.

J’étais tellement triste de devoir quitter ce monde définitivement, encore plus triste qu’après avoir lu L’Élue, c’est pour vous dire. Jamais un livre ne m’a fait autant rêver, vivre et espérer. J’avais tellement l’impression d’y appartenir que le retour à la réalité fut un peu brutal. Eadlyn est mon idole, et je l’ai adoré dès le début. On se serait tellement bien entendue elle et moi. Finalement, je ne regrette pas son choix, qu’elle a su faire avec son cœur pour une fois, et cette fin était juste magnifique, lourd en sentiment, en larme et tout ce que vous voulez.

C’est un énorme coup de foudre pour toute la vie entière, et j’aurais aimé rester dans cet univers tellement idéal. Finalement, la dystopie c’est fait un peu oublier pour laisser place à une utopie naissante ici.

10/10

Publicités

2 réflexions au sujet de « La Couronne – Kiera Cass »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s