The Mortal Instruments, tome 2 : la cité des cendres – Cassandra Clare

Le monde obscur est en émoi depuis le meurtre mystérieux d’un loup-garou survenu devant le Hunter’s Moon, l’un des repaires de lycanthropes les plus fréquentés de New York. Du côté des Chasseurs d’Ombres, l’Inquisitrice, une femme insensible et austère, est dépêchée par l’Enclave pour s’emparer de l’Institut: Valentin est de retour et une guerre sanglante se prépare. Pris dans la tourmente des événements récents, écartelés entre coeur et raison, Clary et Jace se lancent à corps perdu dans la lutte sans merci qui oppose les défenseurs du bien aux forces du mal. Une lutte qui les ménera des souterrains de la Cité Silencieuse aux eaux sombres de l’East River…

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est divider-5-1-copia1.png

Tout d’abord, cela faisait un moment que j’avais lu ce premier tome, peut-être 4 ans. Ce qui fait qu’au début j’étais un peu perdue, je ne me rappelais plus vraiment la fin du tome 1, même si j’avais déjà vu le film et que je m’en souvenais, surtout de ce qui arrivait à Clary et Jace. Enfin, ça n’a pas empêché que j’avais un peu oublié ce monde et qu’il fallait que je me remette dedans.

.

-Tu ne vois donc pas? dit il d’une voix tremblante. Je n’ai jamais ressenti ça pour personne. Je ne m’en croyais pas capable.Je pensais… avec mon éducation… mon père…
-Aimer , c’est détruire. Oui, je me souviens.
– Je croyais que mon cœur était à jamais brisé. Mais toi…

.

Mais une fois que tout est revenu, j’ai plutôt apprécié ma lecture et je dois dire que la plume de Cassandra Clare est douce et fluide, agréable à lire. J’aime aussi beaucoup le fait que dans les chapitres on puisse suivre à la fois Clary et à la fois Jace, et la 3ème personne est appréciable. Et j’ai beaucoup aimé les descriptions faites, et utiles. Par contre, j’ai parfois que les scènes étaient un peu exagérées, spécialement pour faire plaisir au lecteur, notamment au moment où nos personnages se rendent chez les fées.

.

En temps normal, je suis quelqu’un d’extrêmement facile à vivre. Excepté les jours pairs et impairs, bien sûr.

.

En ce qui concerne les personnages, j’ai beaucoup aimé la relation entre Clary et Simon, par contre, j’ai vraiment du mal avec Clary et Jace en sachant qu’ils sont frère et soeur. Clary peut parfois être insupportable, agir comme une gamine ou encore être têtue. Ce n’est pas forcement le genre d’héroïne que j’aime suivre. Et à certains moments on peut voir que Jace joue au malheureux, même si je dois avouer que sa situation n’est pas des plus heureuses. Et en ce qui concerne Simon, il lui arrive quelque chose dans ce tome, mais il ne paraît pas plus choqué que ça, pas assez perturbé ou angoissé, alors que n’importe qui le serait. J’ai bien aimé le personnage de Luke, bien présent dans ce tome.

.

– Pourquoi il te faut ce téléphone, Alec ?
– On en a besoin, répliqua-t-il avec impatience. Isa…
– Si c’est juste pour envoyer à Magnus un texto « Je te kif grav », je te trucide.

.

Ce sont donc des petites choses qui font que je n’ai pas apprécié ce livre comme il l’est, même si l’intrigue est là, qu’il y a de l’action et qu’il s’agit d’une bonne histoire.

8/10

2 réflexions sur “The Mortal Instruments, tome 2 : la cité des cendres – Cassandra Clare

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s