Avant toi – Jojo Moyes

Quand Lou apprend que le bar où elle est serveuse depuis des années, met la clé sous la porte, c’est la panique. En pleine crise, dans ce trou paumé de l’Angleterre, elle se démène pour dégoter un job qui lui permettra d’apporter à sa famille le soutien financier nécessaire. On lui propose un contrat de six mois pour tenir compagnie à un handicapé. C’est alors que la jeune femme découvre Will, un jeune tétraplégique qui rêve de mettre fin à ses jours. Lou n’a que quelques mois pour le faire changer d’avis.

Ça faisait des années que j’avais ce livre dans ma PAL et je l’ai enfin sorti. Je l’ai lu à l’occasion du readathon 48h fait sur Instagram, même si je ne l’ai pas lu en 48h parce que je suis lente eh oui. Ce n’est pas mon genre de prédilection comme vous vous doutez je pense, mais n’empêche de temps à temps j’aime beaucoup lire ce genre de livre, et je dois avouer que j’en lis de plus souvent, je diversifie un peu mes lectures et je ne reste pas bloquée sur du Young Adult (même si le YA c ma vi)

Tout d’abord en entrant dans ce livre j’ai trouvé qu’il y avait une ambiance plutôt particulière dans le sens où notre héroïne habite toujours chez ses parents à 26 ans, c’est une famille pauvre, et elle doit rester chez eux car elle n’a pas d’argent pour avoir son propre logement. Et elle doit les aider financièrement. De plus, l’histoire se passe dans une petite ville, on a comme un impression d’être enfermé, de ne pas pouvoir évoluer, d’être bloqué à jamais dans un coin paumé avec aucune évolution possible. Comme il est dit dans le résumé, elle perd son travail et doit en trouver un autre. Le « pole emploi » de la bas lui dégote un taff plutôt bien payé : s’occuper d’un tétraplégique (et là tu penses direct à Intouchable).

J’ai compris que j’avais peur d’exister sans lui.
– Comment peux-tu avoir le droit de détruire ma vie, quand moi je n’ai pas mon mot à dire au sujet de la tienne ?

C’est là qu’elle (et nous aussi) rencontre Will, qui vit dans son fauteuil depuis 2 ans. Au début, il est loin d’être sympa avec elle et lui en fait voir de toutes les couleurs. Malgré tout, ils vont tous les deux s’apprivoiser (ref au petit prince t’as vu) et crée un lien indescriptible. On arrive au fil des pages à s’attacher à Will (et à Lou aussi) et on comprend ce qu’il ressent, pourquoi il veut ne plus vivre (c’est dans le résumé, je ne spoil pas). Du coup quand Lou apprend ça, elle a déjà apprivoisé Will et le kiff bien, alors elle va essayer de faire en sorte de lui faire changer d’avis et qu’il reste en vie pour elle tout ça tout ça. Et je ne vous dis pas la suite.

Au début du livre j’ai eu un peu de mal à m’attacher aux personnages et à rentrer et être à fond dans l’histoire. Mais au fil des pages, j’ai commencé à adorer ma lecture et là impossible de m’arrêter, ce livre s’était transformé en un page turner et c’était juste trop bien. Je voulais savoir ce qui allait se passer, les idées de Lou, ses joies et ses déceptions. Et je voulais savoir ce qu’il allait se passer entre les deux, car la romance arrive assez tard. J’étais totalement à fond et j’ai adoré. Et une fois le livre finit j’étais au bout de ma vie. Le lendemain, j’ai enchainé avec le film, que j’ai aussi adoré.

On a qu’une vie, Clark. C’est le devoir de chacun de la vivre aussi intensément que possible.

Et bref, si vous aimez les contemporains, les personnages attachants et les relations compliquées, ce livre est fait pour vous. C’est aussi une belle leçon de vie, et j’en retiens qu’il faut vivre sa vie à fond car on ne sait jamais quand elle se finira.

9/10

Et Après – Guillaume Musso

– Nathan, regardez le garçon à l’anorak orange
– Bon sang, Garrett, pourquoi voulez-vous que je le regarde ?
– Parce qu’il va mourir.
Moins d’une minute plus tard, l’adolescent se tire une balle dans la tête. Et c’est ainsi que Nathan Del Amico, brillant avocat new-yorkais, découvre l’étrange pouvoir de Garrett Goodrich. Qui est ce Garrett Goodrich ? Un cancérologue chevronné, directeur d’un important centre de soins palliatifs. Il n’a rien d’un illuminé et pourtant il se dit capable de prévoir la mort. Il prétend avoir une “ mission ” : accompagner ceux qui vont mourir jusqu’aux frontières de l’Autre Monde pour qu’ils quittent la vie en paix avec eux-mêmes. Très ébranlé, Nathan comprend que Garrett est entré en contact avec lui pour le préparer à mourir. Mais il est bien incapable d’imaginer ce que la rencontre avec cet homme va déclencher dans sa vie, et dans celle de ceux qu’il aime.

Je n’ai lu qu’un seul Musso dans ma vie et je l’avais bien aimé, c’était l’Appel de l’Ange. Je savais donc que j’aimais beaucoup son écriture et la manière d’amener son histoire et surtout ses personnages. Avec Musso, on se retrouve avec des retournements de situation sortis de nul part mais qu’on adore.

Tout d’abord, j’ai trouvé que l’histoire mettait un peu de temps à commencer, dans le sens où, même si le personnage de Goodrich arrive dès le debut, il y a ensuite beaucoup de lenteur, jusqu’à ce que Nathan décide de faire quelque chose. De même, j’ai trouvé que cette histoire avait une ambiance très particulière. Déjà, le thème principal, celui qui est abordé, est celui de la mort. Elle nous suit tout au long du livre, et je dois avouer que quand on n’est pas trop dans le mood, on se sent un peu bizarre après lire des phrases sur des personnes qui meurt. Enfin c’était mon ressenti. Et puis on a cette vision glauque de la vie, comme quoi on va tous mourir un jour.

.

Dans la vie, les choses qui ont le plus de valeur sont celles qui n’ont pas de prix.

.

Une fois la lenteur passée, on va se retrouver avec plein d‘actions qui vont s’enchainer et nous tenir en haleine jusqu’à la dernière phrase du livre, jusqu’à nous emmener à cette fin digne de Musso, une fin à laquelle on ne s’attendait pas. On va être à fond et ça nous relance dans la lecture, un vrai bonheur.

En ce qui concerne les personnages, j’ai beaucoup aimé Nathan. C’est un avocat riche, beau, mais il est divorcé d’une femme qu’il aime toujours et il ne voit sa fille que quelques fois dans l’année. On arrive même à le plaindre dans son appartement luxueux de Manhattan. Grâce à ses flash-backs, Musso nous fait adorer ses personnages, et même l’ex femme de Nathan, tout comme sa fille. On va donc suivre Nathan dans son aventure avec la mort, une aventure originale et poignante.

.

Il ne faut pas trop se protéger, sinon on ne ressent plus rien. Notre cœur devient de glace, on n’est plus qu’un mort vivant et la vie perd à jamais toute saveur.

.

En bref, j’ai bien aimé ma lecture une fois le cadre posé, l’action présente tout comme les personnages.

8/10

Ma folie la plus sage – Charlotte Orcival

51hPsRElM2L._SX195_

Le coeur est libre quand il aime. Elle, étudiante qui s’oublie dans les corps à corps et le tourbillon des nuits parisiennes. Lui, acteur de renommée internationale qui commence à découvrir le prix amer de la célébrité. Eux, pour une nuit, d’oubli et de caresses. Mais avec le jour revient la réalité et ses obstacles. La distance, les secrets, les blessures. Et une question : peuvent-ils vraiment reprendre la vie qu’ils menaient avant cette nuit hors du temps ? Lire la suite

Carnet de Routes – Marie Lopez

FullSizeRender.jpg

Une étudiante en architecture, une youtubeuse, un jeune homme trop tranquille nommé Marco, un moniteur d’auto-école et un professeur d’université… Cinq personnages aux destins dissemblables vont former un groupe hétéroclite et fantasque à la faveur du permis de conduire. Tandis que trois générations se mêlent et s’apprivoisent, une camaraderie surprenante grandit entre les candidats ; chacun va se livrer aux autres bien plus qu’il ne l’aurait imaginé. Le passé, les doutes, les regrets, les espérances s’invitent dans l’habitacle de la voiture à doubles commandes. Leurs différences les poussent à reconsidérer leurs choix et les horizons qu’ils s’étaient fixés. Et le danger de ressortir de l’expérience juste un peu plus perdu qu’avant est bien réel… Mais voici que surgit l’extraordinaire et que s’offre à eux un chemin bien éloigné des codes et des panneaux de signalisation. Lire la suite

Le reste de leur vie, Jean-Paul Didierlaurent

103_1264.JPG

Editions Le Diable Vauvert
Publié en mai 2016
275 pages
17€

Divider-5-1 - copiaRESUME

Manelle est aide à domicile, elle s’occupe des vivants, Ambroise est thanatopracteur, il rend la mort présentable. C’est le vieux Samuel, un vivant presque déjà mort, qui va permettre leur rencontre, au fil de hasards qui n’en sont pas. D’une ville de province à une autre, un road trip en corbillard, macabre mais joyeux, se met en place à la recherche d’un improbable retournement qui puisse prendre de revers l’issue fatale annoncée.

Divider-5-1 - copia

Lire la suite