Drame·Thriller

Zoo

zoo_1_-_tf1

Série américaine, de 2015.
Du genre drame, thriller
1 saison, en cours, 13 épisodes

Divider-5-1 - copia

RESUME

A travers le globe, on observe des attaques soudaines d’animaux contre les Humains. Peu à peu, ces attaques se révèlent plus organisées et violentes. Voulant percer le mystère de ce phénomène, un jeune biologiste se lance dans une course contre la montre… pour sauver l’Humanité.
h

Divider-5-1 - copia

pense

J’ai découvert cette série quand elle est passée sur TF1, il y a de cela quelques mois. Je l’avais déjà repérée sur tv show time et j’avais adoré la bande annonce. Ce qui m’accrochait, c’était le fait que les animaux se rebellaient et que les humains n’avaient plus aucun contrôle sur eux. J’adore les animaux et j’adore le message que veux faire passer cette série. Si les animaux nous rendaient tout ce qu’on leur fait subir, la réalité serait interprétée par Zoo.

histoire

Au début de la saison, on suit les points de vus de différents personnages, dans différents endroits du monde. Et c’est aussi le fort de cette série, car elle nous fait voyager en plus de nous montrer de véritables animaux. Les scènes sont juste magnifiques et on perçoit le gros travail réalisé. En Afrique, Jackson et Abraham sont confrontés aux lions, qui deviennent de plus en plus agressif.

Ils sont très vite rejoints par Chloé, une avocate française, qui à la base devait passer une lune de miel dans le safari. Sauf qu’elle va se voir entraînée dans cette histoire qui va prendre beaucoup plus d’ampleur qu’elle y croyait. Les animaux deviennent méchants seulement envers l’homme et ce qui choque les gens, ce n’est pas qu’ils cherchent à tuer pour se défendre mais tuer pour tuer.

Jamie et Mitch se retrouvent aux Etats-Unis et dès le départ, Jamie a une idée sur le pourquoi du comportement des animaux. La journaliste va donc mener son enquête avec le vétérinaire. C’est vraiment une série qui mérite d’être beaucoup plus connue. Elle traite d’un sujet très important et est franchement originale.

perso

Les cinq protagonistes de l’histoire vont se voir embarquer dans la même cause alors qu’aucun d’eux ne se connaissaient à la base. Ils ne vivaient pas du tout au même endroit et pourtant, ils vont faire beaucoup ensemble. Chacun à son pain à gagner dans cette histoire, ils ne le font pas tous pour la même raison. On va suivre les tensions et les rapprochements entre eux et on va nous aussi chercher pourquoi les animaux ont subitement changé de comportement. J’ai adoré tout les personnages de cette histoire, les cinq ont vraiment un rôle important à jouer, mais je dois avouer que j’ai eu une petite préférence pour Jackson et Jamie. J’ai beaucoup aimé Mitch, qui joue le rôle du petit rigolo qui détend la situation, un peu comme Sammy dans Scooby Doo mais en beaucoup plus intelligent. D’ailleurs en y repensant, cette série ressemble pas mal au dessin animé. Le même club. Des personnages vraiment attachant.

bref

Une première saison juste incroyable, un mystère qui concerne tout le monde et une série qui promet. J’espère qu’il y aura encore beaucoup de saisons de la même qualité.

9 , 5 / 10

Drame

Le baiser de la femme araignée, Manuel Puig

FemmeAraignee-3.jpg

Editions Points
Publié en 1970
338 pages
8€

Divider-5-1 - copia

RESUME

« Tant que je serai avec lui, j’aurai l’espoir qu’il me raconte quelque chose… et s’il me raconte quelque chose, j’aurai l’espoir de ma libération. » Une voix s’élève dans l’obscurité d’une prison de Buenos Aires. Molina, homosexuel, condamné pour détournement de mineur, ressuscite pour son codétenu Valentin, jeune guérillero, la splendeur du cinéma des années 40. Au fil des nuits et des histoires, un lien se noue entre eux que tout opposait, la confiance se tisse et l’espoir ne disparaît pas tout à fait. Raconter pour rester debout, pour devenir un homme, pour être libre enfin.

Divider-5-1 - copia

pense

J’ai du lire ce livre pour les cours d’analyse textuelle. Évidement, comme j’étudie l’espagnol je l’ai lu en VO. Au début, j’ai eu un peu de mal avec le livre, mais une fois l’histoire mise en place, j’ai pu apprécier le livre à sa juste valeur. En plus, ma prof nous vendait ce livre comme une bible, alors j’ai eu encore plus envie de le lire. C’est une histoire qui parle d’homosexualité, de prison et de lutte révolutionnaire. Mais pour échapper à la société et tout ce qui les entoure, les personnages se racontent des histoires ou des secrets.

L’histoire se passe en Argentine, dans une prison de Buenos Aires dans les années 70. On a ce personnage, Molina, qui est un homosexuel, qui ne s’en cache pas et on a aussi Valentin qui se retrouve dans la même cellule que lui. Au début, les deux personnages ne se parlent pas. Surtout Valentin, qui reste silencieux et ne partage rien sur lui. Mais Molina a l’habitude de parler, de raconter plein de choses et c’est grâce à lui que la relation entre les deux va commencer.

Tout d’abord, Molina va raconter des films qu’il a vu au cinéma. Ensuite, Valentin va lui poser des questions sur ces films ou alors il va les commenter. Et ensuite, ils vont commencer à se parler de leur vie. Mais tout ça le soir, car la journée, Valentin préfère étudier. C’est un révolutionnaire et il doit se préparer à tout.

Je dois avouer aussi qu’au départ, j’ai eu du mal avec la rédaction : en effet, le livre est écrit en dialogue. Il n’y a pas de descriptions, à part dans les longs monologues de Molina, quand il raconte ses films. Mais finalement, j’ai trouvé que cette particularité ajoutait quelque chose en plus au livre et je m’y suis faite très vite.

Mais il y a quelque chose dans ce livre qui m’a plu. Sûrement l’évolution de la relation entre les deux hommes. Valentin s’ouvre de plus en plus au fil des pages, et en même temps que Molina on apprend ce qui le motive dans la vie.

bref

J’ai vraiment bien aimé ce livre, cette histoire originale, même si j’ai mis pas mal de temps à le lire.

7 / 10

Drame

Conversion, Katherine Howe

Conversion.JPG

Editions Albin Michel (SP)
Publié en 2015
470 pages
18€


Résumé

Colleen, Deena, Emma et Anjali sont en terminale dans le prestigieux lycée St Joan. Colleen est sur le point d’être acceptée à Harvard et ne pense plus qu’à cela. Un jour de janvier, une de ses camarades est prise de convulsions. très vite, d’autres élèves présentent d’étranges symptômes : perte de cheveux, paralysies, quintes de toux… La presse s’empare de l’affaire, un vent de panique souffle sur St Joan. Mais pas question pour Colleen de se laisser déstabiliser : elle doit travailler sur la pièce Les Sorcières de Salem, d’Arthur Miller. Et ses recherches l’amènent en 1692. au moment du procès des sorcières de Salem, à la rencontre d’Ann Putman, qui fit semblant d’être ensorcelée… Les époques se croisent, les drames se nouent. Qu’arrivent-ils aux élèves de St Joan ? Et si la réponse se trouvait dans le passé, trois siècles plus tôt ?


Ce que j’en ai pensé

Conversion est un livre pour lequel j’avais vraiment envie de me plonger dedans déjà parce que j’ai vu le mot « Salem » dans le résumé et ensuite parce que j’adore sa couverture. Au début, je ne comprenais pas trop pourquoi il y avait un oiseau jaune sur la couverture et la relation avec l’histoire mais à la fin c’est devenu clair. Il faut savoir que ce livre comprend deux points de vue : celui de Colleen, lycéenne de notre siècle et celui de Ann qui a été témoin du mythe des sorcières de Salem. Ici, on a les confessions de Ann sur ce qu’il s’est vraiment passé.

Pendant tout le long du livre, on se demande vraiment ce qui se passe, parce que les filles du lycée de St Joan tombent soudainement malade, mais aucun signe connu des docteurs. Et cela affole bons nombres de personnes. Pour le titre du livre, c’est pareil que avec l’oiseau, j’ai compris qu’à la fin. Je dois avouer que j’ai préféré quand le récit était au point de vue de Colleen déjà parce qu’il se passait plus de trucs et aussi parce que c’est de notre époque.

Ce que j’aime dans ce livre, c’est que l’auteur a réussit à combiner un fait qui s’est passé en 1692 et un autre qui s’est produit en 2012. Et à chaque changement de point de vue, on voit l’évolution de la « maladie » des deux côtés. De plus, il y a une petite romance dans ce livre, ce n’est pas juste un livre à intrigue. D’ailleurs, cette romance a un lien particulier dans la maladie mais je ne vous en dis pas plus parce que sinon, c’est pas drôle de découvrir l’intrigue avant d’avoir vu le livre.

Je dois avouer aussi que j’ai eu assez de mal à me mettre dans le livre parce que l’on change assez fréquemment de point de vue et le temps de comprendre vraiment ce qui se passe. Mais je reste convaincu que ce livre est rempli de mystères entre plusieurs siècles et d’une maladie assez anormale dont on ne sait pas d’où elle vient et ce qui la provoque.

J’ai bien aimé les personnages de l’époque de Colleen, ses amis, ses professeurs, le secret que cache une de ses amies. Après les 100 premières pages passées, j’ai bien aimé l’ambiance que l’époque 2012 alors que j’ai pas tellement réussit à me faire au récit de Ann. C’est pas que son côté me faisait peur mais je trouvais ça un peu lugubre et mystérieux. Mais je dois avouer que j’ai aimé la mise en relation des deux époques.

Je remercie encore une fois les éditions Albin Michel pour m’avoir permis de découvrir cette histoire.

8 / 10