Érotisme·New Adult·Romance

After, Tome 4, Anna Todd

103_1161.JPG

Editions Hugo Roman
Publié en 2015
437 pages
17,50€

Divider-5-1 - copia

RESUME

Avant, personne n’aurait osé les déchirer… Grâce à Zed, Tessa échappe au pire et soulagée, elle peut commencer une nouvelle vie indépendante à Seattle. Hardin se rapproche de plus en plus de Richard, le père de Tessa, jusqu’à l’héberger dans leur ancien appartement pour l’aider à s’en sortir ! L’occasion parfaite pour prouver qu’il a changé et que, peut-être, il peut devenir quelqu’un de bien. Ou est-ce une manipulation de plus à son actif ? Reste-t-il un espoir pour Tessa et son incorrigible bad&loveboy ? Les nuits entre les deux amants sont plus passionnées que jamais, et Tessa se jette à corps perdu dans cette liaison tumultueuse. Pourtant son entourage semble croire que sa relation avec Hardin va la plonger dans une spirale destructrice dont elle ne pourra sortir indemne. Grâce au soutien de Landon, elle va mener sans doute l’un de ses plus durs combats pour sauver son couple. C’est sans compter sur un cruel coup du destin qui va faire ressortir les pires démons d’Hardin… Tessa arrivera-t-elle à chasser les ténèbres dans l’esprit torturé de son homme ?

Divider-5-1 - copia

Poursuivre la lecture « After, Tome 4, Anna Todd »

Érotisme·New Adult

After, tome 3, Anna Todd

103_0692.JPG

Editions Hugo Roman
Publié en mars 2015
463 pages

17€

Divider-5-1 - copia

Résumé

Au moment où Tessa s’apprête à prendre la plus importante décision de sa vie, son père, absent, réapparaît, désireux de réparer les pots cassés. Ce retour inattendu est loin d’enchanter Hardin, pour qui le pardon ne s’accorde pas si facilement. Lorsqu’il apprend que Tessa envi­sage d’accepter une proposition qui l’éloignera de lui, Hardin tente le tout pour le tout, au risque de saboter leur relation. Ébranlée dans sa conviction que leur amour triompherait de toutes les épreuves, Tessa ne peut s’empêcher de douter. Parviendra-t-elle à sauver Hardin de ses démons, ou sera-t-elle terrassée par eux?
Divider-5-1 - copia

Ce que j’en ai pensé 

J’avais mis très longtemps à lire le second tome et j’espérais que ce tome-ci soit meilleur. C’est vrai que j’ai un peu mieux aimé, mais ce n’est pas non plus le meilleur. Je crois que le premier reste le meilleur de tous. Mais bon, après je n’ai pas lu les deux suivants donc je ne peux pas trop juger maintenant. Malgré le manque de passion dans ce tome-ci comparé aux anciens, j’ai quand même beaucoup aimé le lire. Retrouver Hardin m’a fait un bien fou !
On retrouve Tessa et Hardin où nous nous étions arrêté au tome 2, c’est à dire avec la rencontre du père de Tessa. Elle ne parle plus à sa mère, mais avec l’arrivée de son père, elle aura toujours un autre parent sur qui s’appuyer. Enfin pas tellement, puisqu’elle ne le connait pas, elle ne se rappelle de lui que comme d’un alcoolique, et d’ailleurs c’est toujours le cas. Mais en plus, c’est un « clochard », pour utiliser les mots de Hardin. Celui ne l’aime pas trop au départ, il ne voit en son père qu’une personne cherchant à voler et à abuser de l’hospitalité de sa fille mais par la suite on va voir qu’il va tisser un peu de lien avec son beau-père. A la fin de l’histoire, on va se retrouver encore une fois sur le cul, on va apprendre quelque chose qu’on n’aurait jamais soupçonné. Enfin, pour ma part en tout cas. J’étais vraiment choquée mais je pense que cette histoire aura rapprochée Hardin et Tessa.
On a tout d’abord Tessa, qui est une jeune fille en première année à la fac, dans l’Etat de Washington. Elle a toujours aimé la littérature et d’ailleurs elle travaille dans une maison d’éditions, dont le président s’avère être un ami du père d’Hardin. Tessa n’est plus aussi naïve qu’elle ne l’était dans les tomes précédents, et c’est beaucoup plus agréable pour nous les lecteurs. Elle commence à s’affirmer et à penser autre que Hardin. Mais malheureusement, elle se voit muter à Seattle, alors qu »Hardin veut retourner à Londres, d’où il est originaire.
Hardin a gardé son caractère maintenant légendaire, à savoir un garçon mystérieux et buté, qui n’en fait qu’à sa tête, même s’il doit en passer par le mensonge et donc blesser ceux qui l’aime. Mais je dois dire qu’il a fait des efforts depuis le premier tome, il n’est plus aussi « connard » qu’il ne l’était. Mais je dois avouer que j’adore quand il fait son capricieux. C’est Hardin, et on ne le changera pas pour si peu. Mais c’est vrai qu’ici, on a vu son côté égoïste car il ne veut pas que Tessa parte. Il a fait quelque chose de vraiment horrible, d’ailleurs j’ai réussi à le découvrir avant Tessa, je suis contente, parce que je me fais souvent surprendre avec ce livre. Comme avec la fin par exemple.
On a un nouveau personnage qui apparaît, Lilian, et on l’identifie tout de suite à Tessa, d’ailleurs Hardin aussi. Elle est lesbienne et sort avec une fille qui s’appelle Riley et qui ressemble comme deux goutte d’eau à Hardin au niveau du comportement. Lilian va essayer d’aider Hardin avec Tessa, mais bien évidement celui-ci ne va pas l’écouter, où alors il va ressortir à Tessa une phrase que cette fille lui avait dit et ça va blesser Tessa, parce qu’Hardin l’avait mal compris.
Enfin, il y a Zed, et je dois avouer que je n’ai jamais vraiment beaucoup aimé ce personnage, je l’ai toujours trouvé faux, que l’image qu’il veut donner de lui ne colle pas à son physique et à ses amis. Mais pourtant, je dois dire heureusement qu’il était là pour la fin du livre.

J’aime toujours beaucoup cette histoire, même si j’ai trouvé que ce tome manquait pas mal de passion entre nos deux héros. On retrouve un Hardin égoïste mais touchant, et une Tessa décidée et perdue à la fois.

 

8 / 10

Érotisme·New Adult

After, tome 2, Anna Todd

After 2

Editions Hugo Roman
Publié en février 2015
710 pages

17€

Divider-5-1 - copia

Résumé

Hardin n’a rien à perdre… sauf elle. Après leur rencontre la vie ne sera plus jamais la même. Après un début tumultueux, la relation de Tessa et Hardin semblait bien partie. Tessa sait qu’Hardin peut être cruel, mais quand les origines de leur relation et son mystérieux passé lui sont révélés, cela lui fait l’effet d’une bombe. Tessa est hors d’elle. Hardin sera toujours… Hardin. Mais est-il vraiment le mec dont Tessa est tombé éperdument amoureuse, en dépit de son caractère colérique, ou est-il un étranger, un menteur depuis le début ? Doit-elle s’en séparer ? Ce n’est pas si facile. Le souvenir de ses bras autour d’elle… de sa peau qui l’électrise… de leurs nuits passionnées, trouble son jugement. Pourtant, Tessa n’est pas sûr qu’elle pourra supporter une autre promesse non tenue. Elle a mis toute sa vie entre parenthèses pour Hardin – l’université, ses amis, sa relation avec sa mère, son petit ami, même son début de carrière. Mais elle a besoin de lui pour avancer. Hardin sait qu’il a fait une erreur, peut-être la plus grande de sa vie, mais il veut se battre pour elle ! Mais peut-il changer ? Va-t-il changer… par amour ?

Divider-5-1 - copia

Ce que j’en ai pensé

Après avoir totalement accroché au premier tome, j’ai poursuivi avec le second. J’ai déjà eu des avis comme quoi ce tome était médiocre comparé au premier. Je suis d’accord que le premier tome reste meilleur, mais j’ai bien aimé le deuxième aussi. Franchement, je n’aurais pas pardonné aussi vite à Hardin comme l’a fait Tessa, parce que dans le premier tome, à la fin, on apprend quelque chose de grave et moi je ne lui aurais peut être pas pardonné mais en même temps je n’ai pas Hardin devant moi. Je pense qu’il doit être très déstabilisant comme mec.
L’histoire se passe toujours dans l’état de Washington, et on retrouve les mêmes endroits que dans le premier tome. Donc la fac, leur appartement, la maison de Ken et Karen.. On poursuit l’histoire quitté au tome 1, mais ce qui me chiffonne dans After, c’est qu’Hardin et Tessa sont toujours en train de se disputer. On voit qu’ils arrivent à passer une soirée tranquille (à la patinoire) mais dès qu’il s’agit de promesses, tout va mal. Ils arrivent toujours cependant à passer des cris à la passion. MaisHardin n’est plus le seul en faute dans ce tome, il y a aussi Tessa qui fait des choses pas très malignes et qui blessent Hardin. Mais ça reste un couple rempli de passion, d’émotion et d’amour.
Tessa reste toujours la fille naïve du tome 1 mais elle évolue un peu plus, elle sort un peu de son rôle dans ce tome et s’affirme un peu plus. Elle est agaçante par moment, mais attachante tout de même. Si je pouvais échanger ma vie avec la sienne, je le ferais pour avoir Hardin. Mais un truc qui m’a blessé dans ce tome c’est la dispute avec sa mère (même si sa mère avait tord). Une mère ne devrait pas abandonner son enfant comme ça, sur une dispute. Même si elle n’est pas d’accord avec les choix de sa fille, elle devrait rester à ses cotés. Ensuite il y a Hardin, toujours un con de première mais juste tellement craquant. Comment ne pas fondre devant lui, devant ses talents, sa personnalité de bad boy et sa façon de s’exprimer. Moi un Hardin, j’en voudrais tout les jours, même avec ses défauts. Il y a le personnage de Zed qui apparaît plus souvent dans ce tome. Je dois dire que je ne l’ai pas trop aimé. J’ai bien cerné qu’il veut Tessa pour lui et essaie d’appuyer sur les fautes de Hardin pour qu’elle le quitte pour lui. Mais ça marche pas avec moi. Et à la toute fin, on a un personnage important je pense pour le prochain tome, qui apparaît.
J’ai passé un très bon moment à lire ce livre, l’histoire entre Hardin et Tessa restera gravée en moi pour toujours je pense. Un petit bémol sur la longueur du livre.

8,5 / 10

Érotisme·Humoristique

50 nuisance d’Earl Grey, Fanny Merkin

grey parodi.JPG

Editions Milady (Romantica)
Publié en 2015
250 pages
9,90€

Résumé

Une parodie désopilante qui vous fera mouiller le sachet. Comme le hasard fait bien les choses, Anna, étudiante naïve aux mensurations idéales, a rencontré un homme incroyablement riche, divinement mystérieux, et délicieusement plus âgé qu’elle. Depuis, elle passe son temps à soupirer et à se mordre la lèvre inférieure. Surmonter les cinquante nuisances d’Earl Grey ne sera pas une mince affaire. Entre son admiration sans bornes pour le groupe Nickelback, son insupportable penchant pour le goût de la Bud Light et sa singulière addiction au BDSM (Bardes, Dragons, Sorcellerie et Magie), Anna n’est pas au bout de ses surprises… et vous non plus. 


Ce que j’en ai pensé

—-
Tout d’abord, je pense qu’il faut avoir lu Cinquante Nuances de Grey pour bien comprendre la moquerie de l’auteur dans ce livre. Evidemment, il est quand même abordable pour tout le monde. Pour ma part, j’ai complètement adoré 50 nuances et je trouve que ce livre ne le critique pas méchamment. Bon je vous l’avoue, il reprend les scènes de 50 nuances en les tournants au ridicule mais nous aussi on rigole! On peut alors comparer les deux livres, enfin il faut savoir que 50 nuisances reprend les 3 tomes de 50 nuances mais en mélangeant les événements, qui ne sont pas du tout dans l’ordre… vous me suivez?

Bref, j’ai trouvé ce livre très léger, et c’est un bon comme un mauvais point. Oui, il se lit très vite et on comprend tout (enfin je pense même si dès fois c’est quand même limite tellement les situations sont ridicules). Il est court. Par contre, oui, il est léger dans le sens que l’histoire se déroule sur une semaine et en une semaine ont a à peu près les mêmes événements que dans les 3 tomes de 50 nuances donc ça va très vite et il se passe beaucoup de choses.
Il ne faut pas s’attendre à une histoire d’amour comme dans 50 nuances, en une semaine il ne peut pas se passer grand chose même si Earl prétend le contraire. J’ai vraiment bien aimé le personnage d’Earl (il reprend Christian si vous n’aviez pas compris). Pour lui, l’auteur a remplacé son goût du sadisme par un jeu de rôle (si j’ai bien compris) dont il doit s’éprendre d’ébats sexuels pour se satisfaire. On retrouve quand même les côtés de 50 nuances où il l’attache avec une cravate. Mais le personnage d’Anna m’a un peu lassé, l’auteur a totalement appuyé sur son côté niais. Car oui, toutes les personnalités sont quadruplées. 
Il y a ensuite le personnage qui remplace José. Il s’appelle Jin et est fan de mon petit poney. Oui, j’ai rit dès que je suis rentrée dans ce monde. Il se passe beaucoup de chose avec ce jeune homme et j’aime vraiment. Puis il y a le personnage de Katleen qui remplace Kate. Alors je ne l’ai pas aimé, j’ai pas accroché à comment l’auteur l’a tourné. C’est une alcoolo de 40 ans qui ne fait rien de ses journées et je trouve que ça ne caractérise en rien Kate, alors que pour Jin on retrouvé des aspects de José.
Malgré tout, ce livre a été très reposant et j’ai vraiment rigolé (oui rigolé et pas souris) en lisant ce livre. Néanmoins je trouve que 9,90 est un peu excessif pour cette histoire sans queue ni tête, il faut se l’avouer. Et aussi on se perd un peu dans l’histoire car tout arrive si vite que l’on a le temps de rien en fait.
A déguster avec un thé. Un Earl Grey bien chaud. Si vous voyez ce que je veux dire.

6 / 10