Fantastique

Radiance, tome 2 : éclat, Alyson Noel

Radiance 2.JPG

Editions Michel Lafon
Publié en 2011
185 pages
12,95€


Résumé

Voguant entre le monde des vivants et celui des morts, Riley fait la connaissance de Rebecca, un jeune fantôme, qui ne se montre pas sous son vrai jour. Autrefois fille d’un riche planteur, Rebecca continue d’en vouloir aux esclaves qui l’ont tuée lors d’une révolte en 1733. De rage, elle s’en prend aux fantômes de ceux d’entre eux qui ont péri avec elle et les emprisonne dans leurs pires cauchemars. Face à ce besoin de vengeance insatiable, Riley pourra-t-elle apaiser Rebecca ? Et comment la guider vers la voie du pardon sans se laisser elle même piéger par ses souvenirs les plus noirs ?


Ce que j’en ai pensé

Tout d’abord, il faut savoir que j’avais détesté le premier tome. Je crois que j’avais fait une over dose de la saga Eternels et ce livre était de trop. Mais j’ai voulu continuer avec le tome 2, déjà parce qu’il était dans ma PAL et que je ne l’avais pas acheté pour rien, et ensuite pour donner une autre chance à Alyson Noël. Je dois avouer que ce tome 2 m’a plu un peu plus que le précédent, mais ça reste une saga que je ne continuerais pas. J’en suis sûre. Je trouve aussi que l’histoire est trop courte, donc ça va trop vite. Mais dans un sens, je ne me plains pas que ça se soit fini vite.

L’histoire se passe dans l‘Ici et Maintenant soit le paradis pour le commun des mortels. Riley est morte, et elle vit maintenant en haut, dans le ciel. Mais le livre commence sur un voyage sur une île qu’elle fait avec Bodhi, le garçon qui l’aide à s’adapter dans ce monde mais aussi à la former pour ce qui est de ramener les âmes au paradis. Et puis l’histoire évolue ensuite et on se retrouve dans une bulle la plus part du temps. Une bulle où tout le monde est enfermé, et triste. Et ça à cause de Rebecca qui veut punir ces gens-là. On se retrouve aussi plongé dans le passé pour vivre ce que Rebecca a vécu. Mais bien évidement, j’ai pas accroché à l’univers. Dans Eternels, l’Ici et Maintenant apparaissait de temps en temps mais dans Radiance, c’est quelque chose de continue et je ne poursuivrais pas ma lecture des autres tomes.

Le personnage principal du livre, c’est Riley, la petite sœur d’Ever que l’on retrouve dans Eternels. Elle a 12 ans, ce qui est assez bas je trouve. Je n’ai pas l’habitude de lire des livres où le narrateur à cet âge-là. Elle est immature, inconsciente et têtue. Et c’est pourquoi je n’ai pas aimé cette saga. Je ne supporte pas ce personnage arrogant et égoïste. Ensuite, on a le personnage deBodhi, que j’ai pas mal aimé. Il est là depuis plus longtemps que Riley, et même s’il a 14 ans, il a la maturité d’un homme de 30 ans. Il a grandit dans son âme, mais pas dans son corps. Il essaie d’empêcher Riley de faire des bêtises mais elle ne l’écoute jamais et se retrouve toujours dans des situations terribles. Mais elle arrive à s’en sortir on ne sait comment. Elle a le « pouvoir » de faire changer d’avis les gens en un claquement de doigts et franchement je trouve ça un peu exagéré. Il y a aussi le personnage du prince Kanta que j’ai trouvé pas mal intéressant, même si on ne le voit pas souvent. Et il y a enfin Rebecca, la méchante quichange de bord en une minute

L’histoire de ce tome est meilleur que celle du précédent, avec un peu plus de construction et d’action, mais comme je déteste le personnage principal je ne continuerais pas à lire la saga.

4 / 10

Fantastique

Radiance, tome 1 : ici et maintenant, Alyson Noel

radiance 1

Edition Michel Lafon
Publié en 2011
200 pages
12,90€

 


Résumé

Après l’accident, Riley Bloom n’a pu se résoudre à suivre ni sa sœur Ever qui regagnait le monde des vivants, ni ses parents qui partaient pour celui des morts. Elle est restée coincée entre les deux, dans un espace indéfini qu’on appelle Ici. Riley y retrouve son chien et peut rendre visite à Ever quand elle le souhaite. Jusqu’au jour où elle est convoquée devant le Conseil qui lui fait remarquer que la vie après la mort ne consiste pas à prendre du bon temps pour l’éternité… On lui assigne donc une fonction, celle de Passeur d’âmes, ainsi qu’un étrange guide : Bodhi. Ensemble, ils doivent convaincre les esprits égarés de rejoindre l’autre monde. Leur première mission : un garçon, un Rayonnant, qui hante un château anglais depuis des siècles. Beaucoup de Passeurs ont essayé de lui faire traverser le pont, sans succès. Pour y parvenir, Riley va devoir découvrir le secret qui l’étouffe et affronter ses plus grandes peurs.


Ce que j’en ai pensé

Tout d’abord, j’adore les éditions Michel Lafon. Comme ils ont édité Eternels, la saga en 6 tomes, ils ont dû publier la suite parallèle avec la petite soeur de Ever, le personnage principal de Eternels. Déjà, j’hésitais à acheter ce livre parce que d’une, elle est raconté par une jeune fille de 12 ans et de deux, parce que j’ai une mauvaise relation avec l’auteur. Je ne sais même pas si j’ai aimé la saga Eternels, je suis encore un peu mitigée, je trouve qu’il y a beaucoup trop d’attente et trois tomes auraient suffit. Mais le fait que la couverture est vraiment magnifique m’a aidé à me décider.
Alors pour Radiance, j’ai du me forcer à le lire. Mais vraiment. J’ai trouvé que l’action est tellement minime qu’on s’ennuie. Le personnage est exécrable, elle n’a pas tellement une mentalité de jeune fille de 12 ans mais d’une fille prétentieuse au plus haut point. Déjà, je l’ai détesté. Ensuite, les 100 premières pages sont de la pure description et il n’y a presque pas de dialogue du tout dans ce livre. J’ai vraiment pas aimé les lieux présentés dans l’histoire, je crois vraiment qu’à part la couverture, je n’aime rien d’autre de ce livre.
Alors franchement, je ne vous le conseille pas, mais vous pouvez tout de même tenter. A vos risques et périls.

1 / 10