Fantastique·Jeunesse

Une Vie ailleurs, Gabrielle Zévin

103_0678.JPG

Editions Le Livre de Poche Jeunesse
Publié en 2005
308 pages
6,90€

Résumé

Liz Hall, 15 ans, vient de mourir dans un accident de vélo. Elle se retrouve sur Ailleurs, un lieu où les défunts rajeunissent jusqu’à redevenir bébés avant de repartir dans le grand cycle de l’humanité… Pour Liz, qui rêvait d’atteindre enfin ses seize ans, le choc est brutal. Car elle n’a aucune envie de rajeunir. Ce qu’elle voulait, c’était décrocher son permis de conduire. Entrer à la fac. Connaître le grand amour. Il va pourtant lui falloir faire le deuil de son ancienne vie sur Terre avant de trouver un sens à cette nouvelle existence…

Qu’est-ce que j’en ai pensé

Au départ, j’avais un assez mauvais a priori sur le livre, je le voyais beaucoup trop jeunesse pour moi, peut-être à cause de la couverture. En effet, la boule de neige avec un bateau sur la mer ne m’avait pas trop convaincue, mais je l’avais dans ma PAL car il s’agissait d’un cadeau. Mais quelle ne fut pas ma surprise quand je suis rentrée dans l’univers de ce livre ! J’ai tout simplement adoré, j’ai trouvé que le thème de la mort était super bien abordée.
C’est l’histoire de Liz qui se retrouve du jour au lendemain sur un bateau. Au départ, elle ne sait pas ce qu’elle fait là, elle pense que c’est un rêve. Mais nous on sait ce qu’il s’est passé, grâce au prologue juste avant, prologue que j’ai un peu trouvé bizarre, parce que c’est Lucy, son chien, qui le raconte. Mais bon, ça rajoute de l’originalité à l’histoire qui en a déjà énormément. Je n’ai jamais lu un livre où la mort était si bien pensée. Même si je dois avouer que j’ai été triste plusieurs fois, et j’ai même pleuré quand il y a eu une scène avec le père de Liz. Puisque oui, Liz est morte, mais elle continue à observer sa famille vivre avec la tristesse de sa mort. A départ, ça ne me plaisait pas de lire un livre sur la mort, et finalement, l’auteur meuble très bien son histoire, si bien qu’on pourrait croire que Liz vit dans un rêve tout au long.
D’ailleurs, chose très étrange que je ne saurais expliquer, ce livre m’a fait penser à l’Écume des Jours. Mais qu’elle est la rapport entre les deux me diriez-vous? Je dirais que les deux sont des livres extravagants, qu’il y a certaines scènes qui m’ont beaucoup fait penser à ce livre, comme avec le chien de Liz qui parle ou encore la fantaisie que le livre peut avoir. Mais cette comparaison est un trait positif pour moi.
Il y a une chose que j’ai adoré dans l’histoire c’est que dès que l’on meut, on va dans un endroit qui s’appelle Ailleurs et on y reste jusqu’à temps qu’on redevienne un bébé. C’est à dire que si on arrive à 15 ans sur le pays, comme Liz, on ne vieillit pas mais on rajeunit. Quelle idée fantastique ! Et donc l’histoire se passe sur 15 ans, jusqu’à ce que Liz renaisse.
—-
J’ai beaucoup aimé les scènes des TP, où Liz regarde à travers des jumelles les gens sur la Terre. Mais encore plus les scènes avecOwen, que j’ai trouvé trop chou. Bon d’accord, il est techniquement plus vieux qu’elle, et alors ? Ce livre nous montre que la mort n’est pas une fin, au contraire. Et en plus, elle est vue de façon optimiste, ce qui fait du bien. Ce livre m’a vraiment touché et je le conseille à tout le monde, grand ou petit.
—-
Tout d’abord, il y a Liz. Elle est au départ rétrécissante sur son existant à Ailleurs, elle voudrait même retourner sur Terre et elle va tout faire pour. Malheureusement, elle est morte, et même si la mort est sensée être quelque chose de joyeux ici, elle n’est pas bien. Et ce n’est pas sa grand-mère Betty qui à l’âge d’être sa cousine qu’elle n’a jamais vu qui va la réconforter. Mais finalement, elle va se retrouver bien accompagnée, peut être pas assez rapidement pour elle dans sa vie à Ailleurs. Mais Owen va beaucoup l’aider. Owen est un homme qui a plus d’expérience qu’elle, d’ailleurs il avait une femme, et il se trouve même que sa femme va apparaître au moment où Liz et lui vont commencer à développer quelque chose. Il a toujours été fidèle à sa femme, mais avec toutes ses années qui les ont séparés, il a l’impression de ne plus la reconnaître. J’ai vraiment aimé les personnages de ce livre, et même les chiens !
—-
Original, magique et émouvant ! Un petit bijou… J’ai tout adoré de ce livre qui a une vision optimiste de la mort, et des personnages en or.

9,5 / 10