BD·Humoristique

Léonard : tome 32, Turk et Degroot

103_0980.JPG

Editions Le Lombard
Publié en 1999
3€ (sur amazon!)

48 pages

Divider-5-1 - copia

Résumé

Ce matin là, c’est notre ami Disciple qui s’élève le premier et qui réveille le génie Léonard et le chat, Raoul (qui, pour la première fois dormait sur le lit de Léonard espérant se faire une grasse matinée ou avoir un réveil non brutal). Le disciple demande à son maître s’il sait quel événement marque ce jour là. Après réflexions, Léonard se rappelle que c’est l’anniversaire du disciple et décide de lui offrir un cadeau…percutant !

Divider-5-1 - copia

Ce que j’en ai pensé 

J’ai acheté cette BD lors des 3€ de la BD, et j’ai vu qu’elle était toujours à 3€ sur amazon donc vous pouvez l’acheter pour presque rien. Je connaissais déjà les personnages via le dessin animé mais je n’avais jamais lu la BD. Bon, j’avoue que ce n’est pas du tout le tome 1 mais ce n’est pas très grave. Je pense pas ce que soit une histoire à suite, c’est plein de petites histoires mélangés dans un livre.
gg
On se retrouve au Moyen-Âge avec Léonard (De Vinci, je suppose) et son disciple. Léonard est un vieux fou qui invente tout plein de machines qui malheureusement ne marchent jamais. Il est accompagné de son disciple, qui est très maladroit et ne pense qu’à dormir ou se reposer. J’ai l’impression que le disciple incarne la jeunesse de nos jours, comme quoi les jeunes ne veulent rien faire, qu’ils pensent que tout es acquis et qu’il suffit de claquer des doigts pour avoir ce que l’on veut. Et le vieux Léonard représente le sage, le savoir, en essayant de transmettre tout cela au disciple.
gg
Il y a aussi un chat dans l’histoire qui s’adresse souvent aux lecteurs. Ce sont les trois personnages principaux de l’histoire. Dans ce tome, c’est l’anniversaire du disciple et Léonard ne s’en rappelle pas. Alors il essaie de faire des pieds et des mains pour que son maître se rappelle du jour qu’il est. Le disciple est tourné au ridicule tout le long de la BD ce qui rend l’histoire humoristique. 
gg
J’ai passé un bon moment en lisant cette BD, tout le monde devrait la découvrir, elle critique notre société.

 

 7 / 10 

BD

Yakari, tome 1 : Yakari et grand aigle, Derib et Job

KODAK Digital Still Camera

Editions Le Lombard
Publié en 2001
46 pages
10€


Résumé

Yakari, un enfant sioux, a vu Grand Aigle en rêve. Il le reverra « pour de vrai » le jour où il aura réussi à lui ressembler. Yakari essaie de voler, en vain. Puis il sauve son amie Arc-en-Ciel, attaquée par une mère puma. Enfin, il délivre le poney Petit Tonnerre, coincé dans un éboulis..


 

Ce que j’en ai pensé

Yakari est une histoire que je connaissais déjà via les dessins animés. En effet, j’aime beaucoup les indiens (ou plutôt les amérindiens, ou les sioux), leur mode de vie, les paysages américains, les tipis et tout cet univers. J’aime leurs traditions, leurreligions et leurs croyances. J’ai donc saisis l’occasion quand j’ai vu qu’il était à 3€ au mois de juin.

L’histoire se passe en Amérique, dans le pays des sioux. On y retrouve beaucoup d’animaux comme des mustangs ou les ours, typiques de la région. Les paysages sont magnifiques et j’aime la façon dont les dessins sont tracés ainsi que les couleurs choisis. Mais j’ai l’impression que l’histoire se passe un peu trop vite, on a pas le temps de rentrer totalement dans le livre que l’histoire est déjà bouclée. Je sais que c’est une BD courte mais j’aurais aimé un peu plus de pages.

KODAK Digital Still Camera

Le personnage principal est donc Yakari, un petit indien d’environ dix ans. Il n’a pas encore eu sa première plume au début du livre puisqu’il n’a pas accomplit un grand exploit reconnu de toute la tribu. Avec lui, on retrouve Grand Aigle, qui est sontotem, son protecteur, et qui va le guider et lui donner un don. Ensuite on a Petit Tonnerre, le mustang sauvage, que Yakari réussit à dominer et à devenir ami avec.

Très bonne petite BD avec de beaux dessins comme je les aime. A découvrir !