Comics

La maison de la nuit, comics, tome 1 : La marque, PC Cast

KODAK Digital Still Camera

Editions Delcourt
Publié en 2012
140 pages
15,50€


Résumé

Lorsque la jeune Zoey Redbird est marquée en tant que vampire, son monde change soudainement du tout au tout. Elle doit s’adapter à son nouvel environnement, celui d’une école dont les cours commencent seulement à vingt heures, où la hiérarchie sociale est bouleversée et où il lui faut apprendre à maîtriser sa soif de sang. Surtout, elle va devoir accepter ses nouveaux pouvoirs, qui la lient magiquement aux cinq éléments. Cet album, écrit par P-C & Kristin Cast d’après leur best-seller La Maison de la Nuit, développe des éléments seulement entr’aperçus dans le roman éponyme. Il explore également l’histoire de célèbres vampires qui ont traversé l’histoire de l’Humanité, tels que Hippolyte, Circé ou encore Cléopâtre.


Ce que j’en ai pensé

Comme j’aime beaucoup la saga littéraire de La Maison de la Nuit, quand j’ai vu le comics sur Amazon, j’ai tout de suite eu envie de l’acheter ! Mais son prix m’a un peu refroidit. Alors je l’ai trouvé en occasion en état comme neuf et il est vraiment arrivé comme neuf. J’ai été très contente, parce que j’ai déjà eu de mauvaises expériences avec Amazon Occasion !

On retrouve Zoey dans la maison de la nuit, qui est donc une école pour vampire novice. Elle est nouvelle mais pourtant elle porte une marque de vampire adulte et non de novice. C’est quelque chose qui va aussi entraîner le développement de ses pouvoirs, et c’est ce qu’on va voir au fur et à mesure de l’histoire. Zoey réunit donc des affinités avec les 4 éléments, qui sont donc la terre, l’eau, le feu et l’air, mais aussi elle a une affinité avec l’esprit. On a aussi beaucoup de mythologie vampire, car chaque élément est associé à une petite histoire sur un personnage du passé. J’ai beaucoup aimé que l’histoire prenne ce tournant et ne soit pas centrée seulement sur Zoey et ses pouvoirs.

KODAK Digital Still Camera

Les dessins sont magnifiques. Dès que j’ai ouvert le livre, j’ai été juste subjuguée par les couleurs et les illustrations ! Surtout lors de la première petite histoire, dans le monde des Vikings, j’ai trouvé les plans superbes. C’est un objet-livre juste incroyable. Par contre, je n’ai pas aimé comment le personnage d’Aphrodite a été dessiné, et j’ai eu un peu de mal aussi avec Zoey mais globalement j’ai été surprise d’avoir aimé un comics. Je devrais me pencher un peu plus sur ceux-ci.

Un livre juste magnifique et une histoire qui change un peu du livre mais qui reste pourtant très bonne. 

9 / 10

Bit-lit

La Maison de la nuit, tome 4 : Rebelle, PC Cast

Rebelle

Editions PKJ
Publié en 2014
333 pages
7,60€

Résumé

Stark, un novice champion de tir à l’arc, débarque à la Maison de la Nuit. Zoey se sent tout de suite attirée par lui. Mais Stark meurt bientôt dans ses bras, juste après l’avoir embrassée. Commence alors une terrible mission pour Zoey : empêcher à tout prix que Neferet s’empare du corps, au cas où il ressusciterait comme Lucie… Pendant ce temps, Aphrodite a une vision : la mystérieuse reine Tsi Sgili prépare le retour sur Terre de Kalona, ange déchu monstrueux, et de ses enfants, les Corbeaux Moqueurs. Ces derniers s’attaquent violemment à Zoey, qui parvient à les repousser grâce au pouvoir du vent. Ils s’en prennent alors à sa grand-mère qui se retrouve à l’hôpital, entre la vie et la mort. C’est ce moment que choisit Neferet pour faire son apparition, aux côtés de Stark…


Ce que j’en ai pensé 

J’avais pas trop aimé le tome 3 mais j’avais quand même voulu continuer la saga. Et finalement, j’ai beaucoup aimé ce tome-ci. Bon, il y a toujours des choses qui m’énervent dans le livre, mais j’ai été tellement contente de retrouver l’univers que ça ne m’a pas paru hyper important ni gênant.
On retrouve Zoey toujours à la Maison de la Nuit, l’école pour les vampires novices. Un nouvel élève fait apparition à l’école et Zoey s’entend directement bien avec lui. Mais j’ai trouvé que ça allait un peu trop vite entre eux, surtout la dernière scène. Dans les tomes précédents, j’avais trouvé Erik un peu trop mou, mais je dois dire que dans ce livre il m’a conquise. Il n’y a presque pas de romance dans le livre, ça manque un peu je trouve. Mais bon, j’ai aimé ce livre, l’histoire est prenante, les forces du mal apparaissent vraiment pour une fois. J’ai aimé la prophétie avec Kalona.
 —
Depuis quelques jours, Zoey voit des corbeaux, mais pas de simples corbeaux. D’ailleurs un soir, elle se fait attaquer. Depuis ce moment, elle sent que des choses se passent, et elle fait le lien entre Neferet et les corbeaux. Elle va devoir se faire aider par ses amis pour réussir à vaincre les forces du mal.
——-
Zoey est toujours la novice évoluée et important que dans le tome précédent. Et j’ai été contente de la retrouver en fait, même si je dois dire qu’il y a des choses qui m’énervent un peu chez elle, comme quoi elle se sous-estime. Et aussi, je trouve qu’on en fait un peu trop autour de son pouvoir. A un moment, elle appelle le vent pour chasser un corbeau, comme si elle combattait un ogre. J’ai trouvé ça un peu too much.
Ensuite, il y a Aphrodite qui est vraiment mon personnage préféré, j’adore son caractère de fille un peu rebelle, qui se cache derrière un masque et qui est super tendre à l’intérieur. J’ai adoré cette fille et en plus on apprend plus de choses sur sa personnalité dans ce tome.
Les jumelles, elles m’énervent. Elles sont hyper cul-cul, à sortir des phrases naïves. Ok, elles sont gentilles, et elles sont « là » pour Zoey mais à un moment, trop de répliques tuent les répliques. Elles me saoulent pas mal et tant mieux qu’on ne les ai pas vu plus que ça dans ce tome. Et Damien, je l’aime bien, mais je trouve qu’on en fait de trop sur le fait qu’ils soient le plus intelligent du groupe. C’est vrai qu’à côté des jumelles nunuches, il passe pour un philosophe. Mais bon, analyser la forme d’un poème, tout le monde peut le faire.
—-
Il y a aussi la Grand-mère de Zoey que j’ai bien aimé, mais je la trouve bizarre cette vieille dame. Mais bon, en même temps, elle est un peu une sorcière. J’ai été touché par ce qui lui arrivait à la fin du tome.
Et enfin, il y a les deux garçons du livre : d’abord il y a Erik, que j’ai adoré dans ce tome, surtout la petite scène en cours, et enfin il y a Stark, le nouvel élève qui a un don particulier, qui m’a touché, surtout avec son chien.
——-
J’ai bien aimé ce tome, j’adore l’intrigue du livre, et Zoey et Aphrodite sont beaucoup impliquées ce qui efface pas mal les autres personnages un peu casse-pied.

 8 / 10 

Bit-lit

La Maison de la nuit, tome 3 : Choisie, PC Cast

Choisie
Editions PKJ
Publié en 2008
260 pages
6,80€

Résumé

La vie sentimentale de Zoey est un véritable casse-tête: elle n’a plus un mais trois petits amis! Et ses ennuis ne s’arrêtent pas là. Pendant que des assassins -humains- sèment la mort dans la Maison de la Nuit, Lucie, sa meilleure amie, rate sa transformation en vampire. Elle ressuscite sous la forme d’une morte vivante et erre désormais dans les rues à la recherche de sang frais… Zoey doit impérativement trouver un moyen de la sauver. Mais elle ne sait comment s’y prendre. Et demander conseil à ses amis les plus proches risquerait de les mettre en danger. Son seul appui? Aphrodite, son ennemie jurée…

 

Ce que j’en ai pensé

Ce livre est le troisième tome de la saga La Maison de la Nuit. J’aime bien l’histoire globale, et les personnages sont assez attachants. On rentre tout de suite dans le livre et la lecture est très agréable et fluide, ce qui est très bien. La base de l’histoire est une bonne invention, même si je trouve que ce n’est pas assez poussé.

——–
Ensuite, j’ai trouvé que Zoey en faisait trop, que tout tournait autour d’elle, et dès qu’il y a un petit truc sur un autre personnage, on est tout de suite surpris. Elle se retrouve avec plusieurs petits amis, mais aucun pour relever le niveau. J’ai l’impression qu’elle en fait exprès, d’être aussi naïve et idiote. Pour moi, tout les personnages se ressemble, c’est à dire qu’ils ont tous la même personnalité, à part deux ou trois (Loren, Aphrodite et Neferet).

—-
Ici tout le monde est niais, les amis de Zoey sont tellement gnan-gnan et cliché, je ne vous dis pas. Le livre s’étend sur 11 tomes, personnellement je ne pense pas tous les acheter, mais je continuerais encore. 250 pages c’est très court pour ce livre parce que même si c’est gnan gnan, il y a quand même de l’action et c’est quand même un livre auquel on tombe accro, même si on ne comprend pas trop pourquoi vu que la rédaction laisse à désirer. Ce que je veux dire, c’est que je trouve des fan fictions beaucoup mieux écrite que ces livres-là.
Malgré tout, c’est une bonne base et je veux vraiment savoir ce qu’il va se passer par la suite, parce que des personnages que l’on pensait gentil se sont transformés en méchant, et Zoey se retrouve dans de salles histoires, sans pouvoir en parler à qui que ce soit. C’est un livre qui se lit tout seul parce que l’écriture est très légère, un peu trop même. Je ne sais pas si c’est l’effet de la traduction, s’il est meilleur en VO ou s’il est vraiment comme ça.
Bref, je vous conseille quand même de vous jeter dans le premier tome (Marquée), celui que je vous présente ici est le troisième. Je trouve que c’est une bonne histoire de vampire même si elle m’a fait un peu trop ressembler à Harry Potter : l’histoire se passe dans une école-internat, Zoey se transforme en Harry, entouré de ses amis, un autre élève se détache (cf : Drago Malefoy) et les professeurs n’en parlons pas.

5 / 10