Young Adult

Free fall, Leah Reader

Free Fall.JPG

Editions Prisma
Publié en 2015
380 pages
16,95€


Résumé

Je l’ai rencontré dans une foire. L’été où j’ai eu dix-huit ans, dans le chaos des néons et de l’excitation, j’ai rencontré un homme si gentil, si beau, qu’il semblait venir d’un autre monde. Nous avons eu une nuit : intense, effrayante, réelle. Puis j’ai fui, comme je le fais toujours. Parce que je ne voulais pas être abandonnée une nouvelle fois. Mais je n’ai pas couru assez loin. Je le connaissais sous le nom d’Evan cette nuit-là. Quand je suis entrée dans sa classe, il est devenu Mr. Wilke. Mon professeur. Je ne sais pas si ce que nous faisons est mal. Les règles disent une chose, mon coeur dit de ne pas les écouter. Je ne peux pas lui faire perdre son travail. Et je ne peux pas le perdre. Dans les films, tout ceci aurait une fin heureuse. Je grandis. J’aime, je perds, j’apprends. Et je vais de l’avant. Mais c’est la vie, et il n’y a pas de scénario. Vous l’écrivez au fur et à mesure. Et vous ne priez pas pour une fin heureuse. Vous priez pour que cela ne s’arrête jamais.


 

Ce que j’en ai pensé

Ce lire, je dois l’avouer, m’a attiré grâce à sa couverture ! Bon sur l’image, c’est écrit Red Kisses mais le vrai titre français est Free Fall. Mais quoi qu’il en soit, je la trouve magnifique. Ensuite, le résumé m’a beaucoup fait pensé à Ce Si Joli trouble de Cora Carmack, le fait qu’une élève sorte avec son professeur. Et comme j’avais pas mal apprécié ce livre, je me suis donc plongée dans celui-là. Je dois dire que j’ai été un peu déçue, je m’attendais à mieux de la part de ce livre. Je trouve que la plume de l’auteur n’a rien de remarquable mais le livre m’a fait penser à un scénario de film, ce qui va assez bien avec le thème de l’histoire, qui est donc le cinéma. D’ailleurs, à la fin, on à l’impression que c’est un film qui se termine. Mais une fois le livre terminé on se pose tout de même pas mal de questions, et on a peu de réponses. Je trouve que le livre a manqué de gaieté et on avait envie de pleurer à chaque page tellement l’auteur soulignait le malheur des personnages.

L’histoire se passe dans une petite ville des Etats-Unis, dans l’Illinois il me semble. On est encore pendant les vacances d’été et Maise se promène dans la fête foraine. Elle y rencontre un homme, alors qu’elle fait le grand huit, la peur au ventre. Elle passe alors la nuit avec lui, mais s’enfuie une fois avoir conclu avec lui, comme à son habitude. C’est une histoire qui n’a rien de niais je trouve, les deux personnages ont de l’expérience. Mais à la rentrée, elle le revoit en tant que son professeur de cinéma. Tout ça était déjà prévu dès le début, rien de très surprenant. Mais le problème ce n’est pas l’âge de Maise, puisqu’elle a 18 ans, mais c’est qu’elle peut être renvoyée de son lycée et Evan, le professeur aussi. Bien entendu, ça ne va pas les empêcher de se fréquenter… 

Maise a 18 ans et c’est une jeune femme assez mature pour son âge, enfin c’est ce qui est décrit dans le livre, et plusieurs personnes le lui disent. Personnellement je n’ai pas trouvé qu’elle fasse tant mature. Elle a juste un peu plus de responsabilité que d’autres personnes. En effet, sa mère est une dealeuse et se prostitue pour essayer de couvrir leurs dettes. En plus, elle boit. Maise n’a donc pas eu d’enfance. C’est pour ça que dès qu’elle rencontre Evan, 32 ans, les deux se comprennent puisque lui aussi n’a pas eu une véritable enfance. Pleins de misère leur est arrivée et en partie pour ça je trouve que l’ambiance du livre n’est pas joyeuse, dès qu’on ouvre le livre pour lire un chapitre, on plonge dans un univers morose. Maise a beaucoup de caractère, elle n’a pas sa langue dans sa poche. Evan était un homme désespéré, fade et passif et dès que Maise a croisé son chemin sa vie s’est éclairée. Et je trouve que l’auteur en fait un peu trop sur ça. Malgré tout, il y a une passion déchirante entre les deux personnages, ça je ne peux pas le nier et j’étais vraiment plongée dans l’histoire quand il se passait quelque chose d’intéressant entre les personnages principaux. Malgré ça, à part les scènes palpitantes, je n’ai pas réellement accroché aux personnages.
Une couverture magnifique mais l’histoire déçoit un peu. Les personnages ne sont pas plus attachants que ça, leur côté triste et malheureux est trop appuyé pour moi.

7 / 10