Dystopie

Hunger Games, Suzanne Collins

hunger games.JPG

Editions PKJ
Publié en 2008
400 pages
18,50€


 

Résumé

Les Jeux de la Faim ; 24 candidats pour un seul survivant, le tout sous le feu des caméras ? Dans chaque district de Panem, une société reconstruite sur les ruines des États-Unis, deux adolescents sont choisis pour participer au Jeu de la Faim. La règle est simple : tuer ou se faire tuer. Celui qui remporte l’épreuve, le dernier survivant, assure la prospérité à son district pendant un an. Katniss et Peeta sont les « élus » du district numéro douze. Les voilà catapultés dans un décor violent, semé de pièges, où la nourriture est rationnée et, en plus, ils doivent remporter les votes de ceux qui les observent derrière leur télé… Les alliances se font et se défont et Peeta déclare sa flamme poaur Katniss à l antenne. Calcul? Tout est possible, et surtout tout est faussé au sein du Jeu de la Faim…

Ce que j’en ai pensé

Ce livre, je pourrais le lire et le relire indéfiniment. Il est de loin mon préféré de tout les temps. Le monde présenté ici est en ruine, c’est donc l’histoire de notre société après l’apocalypse. Tout ce que j’aime. D’ailleurs Hunger Games m’a fait découvrir l’univers dystopique où le monde n’est plus le même.


L’histoire nous est racontée par Katniss, une jeune fille de 16 ans qui s’apprête à passer la Moisson. La Moisson, c’est une « cérémonie » qui se déroule dans chaque District (y’en a 12) des Etats-Unis (qui ne sont plus les mêmes que ceux qu’on connait), et qui tire au sort  une fille et un garçon. Malheureusement, Katniss va devoir se porter volontaire pour sauver sa petite soeur.

Et à partir de ce moment-là s’en suit une incroyable histoire, une dénonciation de folie contre la télé réalité et la société sous surveillance (type Big Brother, d’ailleurs je viens de faire un essai en anglais dessus). J’ai été conquise par le livre tout entier, par ses personnages et ses actions.
—-
Katniss est une fille incroyable elle aussi. J’aime son caractère rebelle, j’aime ce qu’elle est et ce qu’elle représente pour le peuple. J’aime tout simplement le fait qu’elle soit l’héroïne de ce livre. Elle fait des choix qu’on ne ferait pas nous même mais on comprend par la suite pourquoi elle les fait. Au début, j’en attendais pas tellement pour ce livre, je me disais juste que j’allais tenter de le livre et voire s’il allait me plaire. J’ai failli en tomber de ma chaise, tiens donc!
—–
Katniss a un courage de fou et dès le début du livre on sait qu’elle changera le monde mais ce qu’on ignore, c’est à quel point elle le changera.
—-
Peeta est un jeune homme faible, attentioné et très sentimental. Il est donc évident qu’il tombe sous le « charme » de Katniss, son opposé. Pour autant, lui aussi dégage une certaine sécurité et sérénité alors qu’il n’arrive presque pas à se protéger lui-même et à protéger Katniss, qui elle, est forte et indépendante. Alors que Peeta est totalement dépendant. J’ai aimé que les rôles soient inversés, que ce soit l’homme qui dépende de la femme et pas le contraire. De mettre en avant l’autonomie de Katniss face à l’impuissance de Peeta.
J’ai beaucoup aimé l’originalité des prénoms dans le livre. On ne s’ennuie pas une seule seconde, on est scotché à notre livre (ou notre liseuse) et on ne veut plus le reposer. On a aucun mal à se mettre dans la peau de Katniss et de ressentir et vivre avec elle ses aventures. A tenter de survivre.
—-
Ce livre reste et restera mon coup de coeur entier de ma vie à moi. Un coup de coeur indéniable et évident. 

10 / 10