Fantastique

J’ai laissé mon coeur dans les brumes d’Edimbourg, Carolina Lozano

103_0835.JPG

Editions Bayard Jeunesse
Publié en Janvier 2014
309 pages
9,90€


Résumé 

A 17 ans, il parait qu’on n’est pas normal si l’on passe ses soirées dans la bibliothèque de son lycée. Pourtant, je ne suis pas la seule à aimer étudier dans l’enceinte du prestigieux lycée d’Édimbourg, cette antique bâtisse peuplée d’ombres et de mystères. Car aujourd’hui, dans la salle de lecture, j’ai aperçu le plus beau garçon du monde plongé dans un vieux livre. Grand, la peau claire, il ressemblait à l’un de ces guerriers celtes que toute l’Europe redoutait au Moyen-âge. Or, en prêtant à ce garçon des origines aussi lointaines, je ne me suis pas trompée…


Ce que j’en ai pensé 

J’ai lu ce livre pour Le Club des Tartinnes, et je dois dire qu’avant de commencer ma lecture, j’avais peur de ne pas accrocher à l’histoire. Mais dès que les premières pages sont passées, j’ai tout de suite adoré ma lecture. J’ai trouvé le livre hyper original, parce que ce n’est pas une histoire que l’on voit partout. Il a vraiment sa propre ambiance, et son propre mystère. Il y a aussi beaucoup d’originalité dans le prénom des personnages mais je pense que le fait que l’histoire se passe en Ecosse y joue  pour beaucoup. En effet, on ne voit pas souvent des histoires se déroulant dans cette région de l’Angleterre et j’ai trouvé ça agréable de voyager dans ce pays. De plus, la couverture est juste super belle, assez différente de ce que j’aime d’habitude mais très jolie.
Les lieux sont vraiment bien décrits, que ce soit la bibliothèque, le lycée ou encore la ville d’Édimbourg, il y a vraiment un bon travail pour moi. De même, l’intrigue se met bien en place, pas trop vite et c’est ce que j’ai aussi beaucoup aimé. Globalement, ce livre présente une très bonne situation initiale qui donne envie de poursuivre la lecture. Il y a aussi une très bonne répartition entre les dialogues et les descriptions, si bien que je ne m’en suis rendue compte qu’à la fin.
Les personnages sont super attachants. J’ai bien aimé Liadan. C’est une fille intelligente, gentille et courageuse, qui n’hésite pas à tout faire pour ce qu’elle veut. Ce n’est pas le genre de personnage féminin naïf et chiant, au contraire. Et le fait qu’elle aime les livres et la lecture m’a tout de suite plu. Quand à Alastair, il est très protecteur envers elle, et j’ai trouvé qu’il n’était pas très aventureux. Un peu peureux, mais ça contraste avec l’image des garçons dans les autres livres, donc c’est un point positif pour moi.
Par contre, j’ai trouvé que la fin de l’histoire, donc la situation finale, s’est passée un peu trop vite, si bien que j’ai été un peu dérouté, parce qu’on a de l’action dans les dernières pages, alors que le reste de l’histoire est assez calme je trouve, même si on a un peu d’action de temps en temps. C’est vraiment une lecture détente, calme et simple. Une très jolie histoire d’amour mais pas que. En plus, l’auteur a une très jolie plume, très fluide, et l’histoire s’est donc lue très vite.
On rentre directement dans l’histoire car il y a une bonne présentation des lieux, des personnages, très bien détaillé. Il n’y a donc pas de problèmes de projection. Il est aussi important de préciser que l’histoire n’est pas qu’à un seul point de vue mais majoritaire elle se partage celui de Liadan et celui d’Alastair, mais on retrouve aussi la narration de Catlin, de Aith ou encore de Jonhatan. Et ça ne m’a pas dérangé du tout.
Mais j’aurais aimé savoir un peu plus de choses sur Liadan, parce que je trouve qu’on n’en sait pas assez. L’auteur a surement jugé pas très important de nous en faire part, ou encore nous raconter seulement sa vie depuis qu’elle est arrivée à Edimbourg et partie de Barcelone. Peut être que c’est comme un renouveau. Mais ce n’est pas non plus très important, puisque on n’a pas envie de se focaliser sur un personnage mais plutôt sur l’histoire en elle même.
Une très bonne première lecture pour cette année 2016 ! 
 

8,5 / 10