Thriller

Fermez les yeux, CJ Cooper

103_0872


Editions Préludes
Publié le 10 février 2016
440 pages
15,90€


Résumé

Déterminée à combattre sa phobie de l’avion pour obtenir le poste dont elle rêve, Sara décide de recourir à l’hypnose, par l’intermédiaire d’un ami de la famille, le fascinant Stephen. Au fil des séances, la jeune femme est victime d’hallucinations chaque fois plus terrifiantes…D’où viennent-elles ? Face aux terribles découvertes auxquelles elle est confrontée et grâce à l’aide du docteur, Sarah va se lancer dans une quête d’identité effrénée, à ses risques et périls.


 Ce que j’en ai pensé

Je remercie tout d’abord les éditions Préludes pour leur envoi. Ce qui a fait que ce livre m’a plus tout d’abord c’est sa couverture. Oui, je sais, je suis une fille superficielle, et alors ? J’ai accroché avec l’extérieur du livre, parce qu’il nous promettait quelque chose d’assez mystique et confus. En tout cas, c’est l’impression qu’il m’a donné. Et puis l’hypnose est quelque chose qui m’a toujours intrigué alors ce livre était le bienvenue. Néanmoins, je suis assez moins fan des thriller mais bon, j’ai fait avec.

C’est l’histoire de Sara, qui a toujours eu peur de prendre l’avion et qui décide d’avoir recours à l’hypnose pour s’en sortir. Et à partir de là, elle va rencontrer le docteur Stephen Devane. Et dès les premières pages on se rend compte que ce Monsieur a flashé sur Sara. Outre son physique, c’est son dossier qui a suscité l’intérêt du docteur.

Ce que je peux reprocher le plus à ce livre, c’est qu’il y a beaucoup trop de narration et trop peu de dialogue. En fait, tout au long du livre, les personnages se font interviewer et c’est pourquoi on a plusieurs point de vues. Sauf que l’interviewer ne peut pas parler, il est muet, mais on peut quand même déceler les questions qu’il pose à travers les réponses des personnages. Et en fait, c’est comme si on posait nous même ces questions aux différents personnages.

C’est donc un livre sous forme d’interview épistolaire, c’est assez bizarre je dois dire, comme il n’y a presque pas de dialogue mais on s’y fait assez parce que ça fait comme si on était rentré dans la tête des personnages. Ce n’est pas de la narration pure et dure et hyper chiante. On a aussi des lettres du docteur qui sont destinées à Sara (qui est le personnage principale de cette histoire en fait). C’est donc un style très originale, et j’ai beaucoup aimé le personnage de Sara, même si je trouve qu’on a du mal à créer une relation avec les personnages, le point de vue omniscient gâche un peu cette partie mais je pense que c’est ce que voulait vraiment faire l’auteur. Nous empêcher de trop nous attacher à ses personnages pour plus se focaliser sur l’intrigue du bouquin.

Mais je trouve que la présentation du récit nous fait penser à une forme d’enquête, que nous lecteur nous menons. Mais j’ai trouvé dommage qu’on trouve qui est le méchant de l’histoire si tôt.

En bref, même si le choix narratif est un peu extravagant, ça apporte de l’originalité à l’histoire qui en a déjà pas mal en partant sur le thème de l’hypnose. Et le thriller du récit nous tient en haleine jusqu’à la fin du livre.

7 / 10